Nouvelle recherche

Si vous n'êtes pas satisfait-e- des résultats ci-dessous, vous pouvez lancer une autre recherche.

Rechercher
Generic filters
Rechercher dans la question
Rechercher dans la réponse
Uniquement les résultats exacts
Filter by Catégories
Assistance administrative
Domaines IDN
Enregistrement de domaine
Transfert de domaine
Whois
Assistance commerciale
Compte, Dépôt & Commande
Facturation
Réabonnement
Assistance technique
Certificats de sécurité SSL
Hébergement Plesk
Gestion des ressources
Mail
Création de compte
Dépannage
Logiciels de messagerie
Répondeur
Webmail
Web
Alias
Applications
Base de données
Dépannage
Environnement de l'hébergement
Mise en ligne - FTP
Sous domaines
Statistiques de visite
Listes de diffusion
Mail
Archiver vos e-mails
Nom de domaine
DNS - zonecheck
Mail
Web
Sécurité
Spécificités dédié
Fiches Memos diverses - Tech
Memos techniques Plesk
Sauvegardes
Support Dédié - Gestion des demandes
Spécificités Ruby
Blog
Contacter SafeBrands
Espace abonné / client
Guides et documents
HowTo
Lutte contre le spam
Nos formules d'abonnement
Hébergement dédié
Hébergement mutualisé
Nom de domaine
Options
Antivirus/Antispam
Certificats SSL
Pack 50 redirections
SMTP
Protection de Marque / Surveillance en ligne
ruby
TMCH

55 résultats de recherche pour : dns

1

Configurer votre zone et vos serveurs DNS

diquer dans la zone DNS quels seront les serveurs DNS qui vont héberger les entrées / paramétrages de votre zone DNS. Généralement, on utilise 2 ou 3 noms de serveurs DNS. Quand on délègue une zone, il faut faire figurer la délégation dans la définition de la zone parente. Ce sont les enregistrements NS qui le permettent. Dans la zone parente, il faut donc faire figurer des enregistrements NS correspondant au nom de la zone déléguée, et contenant tous les serveurs de noms pour la zone déléguée. La zone déléguée est construite comme toute zone avec un enregistrement SOA et des enregistrements NS. Les enregistrements NS présents dans la zone déléguée doivent être identiques à ceux indiqués dans la zone parente comme NS pour cette zone. Les champs SOA ne peuvent pas être supprimés d’une zone DNS sans quoi la zone n’est plus conforme ni transférable. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de la zone DNS et à la résolution. Ils permettent de décrire le serveur de nom ayant autorité sur la zone, ainsi que l'adresse électronique du contact technique (dont le caractère « @ » est remplacé par un point). Si les serveurs DNS associés à votre nom de domaine changent, les champs SOA seront automatiquement mis à jour avec le nouveau serveur autoritaire notamment. Ces serveurs DNS correspondent aux serveurs qui hébergent votre fichier de zone. TXT : Une entrée TXT permet d'insérer un texte dans un enregistrement DNS. Cet enregistrement permet de stocker une chaîne de 1024 caractères au maximum. SPF : Les enregistrements SPF (Sender Policy Framework) permettent aux propriétaires de domaine de spécifier les hôtes autorisés à envoyer des e-mails pour le compte de leur domaine. Le protocole SMTP normal permettant d'envoyer un e-mail de n'importe quel ordinateur avec un expéditeur quelconque, les expéditeurs de courrier indésirable peuvent donc envoyer très facilement des e-mails portant une fausse adresse d'expédition. SPF permet au propriétaire d'un domaine d'utiliser des enregistrements TXT DNS de format spécial afin de désigner les ordinateurs et les hôtes autorisés à envoyer des e-mails au nom de ce domaine. La falsification des adresses d'expédition est donc plus difficile. Par exemple, si vous possédez le domaine exemple.com, vous pouvez désigner les hôtes autorisés à envoyer des e-mails avec une adresse d'expédition du type utilisateur@exemple.com. Le serveur du destinataire identifie l'origine de votre message en vérifiant l'enregistrement SPF. Modification de SPF Les entrées SPF ne peuvent pas être modifiées directement car cela génère des erreurs d'écriture. La procédure à suivre est : - Création du nouvel SPF - Suppression de l'ancien Utilisez le type TXT pour créer votre entrée DNS sur le modèle suivant : domain.com. 3600 TXT "v=spf1 include:spf.protection.outlook.com ip4:XX.XX.XXX.XXX ip4:XX.XXX.XX.XXX -all" Indiquez les adresses IP autorisées à émettre des emails via ce nom de domaine. ↪︎ Pour générer vos enregistrements SPF : https://spfrecord.io/ ↪︎ Pour tester, vérifier et valider vos entrées SPF : https://www.kitterman.com/spf/validate.html Pour en savoir plus et vous aider : https://support.safebrands.com/le-sender-policy-framework/ SRV : Un enregistrement SRV (Service Resource Record) ou enregistrement de service est une catégorie de données du Domain Name System (DNS) d'Internet permettant de déterminer et d'indiquer quels services sont proposés pour votre domaine/sous-domaine. Les enregistrements SRV sont souvent utilisés pour les protocoles XMPP, SIP ou LDAP, ainsi que pour l'utilisation d'Office 365. Il est préférable de ne pas modifier directement les entrées SRV car cela génère souvent des erreurs d'écriture. A la place, la procédure à privilégier est la suivante : - Création du nouveau SRV - Suppression de l'ancien SRV DKIM : Un enregistrement DKIM permet d'authentifier votre domaine et les expéditeurs d'emails. Votre domaine peut comporter plusieurs enregistrements DKIM sans que cela ne pose problème, contrairement à l’authentification SPF. Pour ajouter une entrée DKIM, créez un nouvel enregistrement DNS de type TXT. L'enregistrement DNS de type 'DKIM' n'existe pas. Il s'agit d'un enregistrement TXT classique. Dans le champ "Sous-domaine", ajoutez la valeur suivante : selector._domainkey pour obtenir après validation le sous-domaine suivant selector._domainkey.votredomaine.com. • selector correspond au sélecteur associé à la clé publique / token générée, qui sera utilisée comme valeur • votredomaine.com correspond au nom de domaine que vous souhaitez authentifier avec son extension Les DKIM ne peuvent pas être créés sur tous les serveurs mutualisés. Cela dépendra de la configuration du serveur. Contactez-nous pour en savoir plus si vous êtes en formule d'hébergement mutualisé. Contactez notre support pour la génération d'une clé DKIM en production, et obtenir les informations nécessaires à l'ajout de l'enregistrement TXT (DKIM). En savoir plus sur le DKIM : https://support.safebrands.com/dkim-domainkeys-identified-mail/ DMARC : DMARC est un protocole d’ authentification des emails, de stratégie de messagerie et de compte rendu de messagerie. L’enregistrement DMARC habilite les entrées SPF et DKIM en énonçant une stratégie claire qui doit être utilisée pour les 2, et permet de définir une adresse pouvant être utilisée pour envoyer des rapports sur les statistiques de messagerie collectées sur le domaine spécifique par les destinataires et récepteurs. À un niveau élevé, DMARC est conçu pour répondre aux exigences suivantes : •  Minimisez les faux positifs. •  Fournissez des rapports d’authentification robustes. •  Affirmez la politique de l’expéditeur aux destinataires. •  Réduisez la livraison de phishing réussie. •  Travaillez à l’échelle globale Internet. •  Minimisez la complexité. En savoir plus sur DMARC : https://support.safebrands.com/dmarc-domain-based-message-authentication-reporting-and-conformance/ Autres Types d'enregistrements : Enregistrement ALIAS : https://support.safebrands.com/enregistrement-dns-alias/ Retrouvez tous les types d'enregistrements DNS ici : https://support.safebrands.com/types-denregistrement-dns/ Pour tous les autres types d'enregistrement non cités et non disponibles via le menu de l'interface, il est généralement possible de les remplacer par des types génériques TXT.  En cas de difficulté ou d'impossibilité pour ajouter un enregistrement à votre zone, contactez notre support ou directement votre chargé de clientèle si vous en avez un. Définir le TTL : Time to Live Lorsqu’un internaute visite un site, il indique l'adresse URL du site dans son navigateur. Le fournisseur d'accès interroge alors les DNS du nom de domaine correspondant, et il va récupérer les données du fichier de zone : le TTL (Time To Live) et l'adresse IP. Le TTL est une unité de temps exprimée en secondes pendant laquelle le fournisseur d'accès va garder l'IP en cache. Dans l’exemple ci-dessous, la durée de temps (TTL) est de 86400 secondes (soit une journée) et l'IP est 195.64.164.187 : www.votredomaine.ext 86400 IN A 195.64.164.187 Cela signifie que le fournisseur d'accès va garder en mémoire l'IP 195.64.164.187 pendant une journée. Une fois que le fournisseur d'accès a fait sa première requête, le TTL décroit jusqu’à zéro. Si vous avez des modifications à apporter à votre zone et que vous souhaitez que le délai de propagation soit plus court, il vous suffit de baisser les TTL à une valeur inférieure (300 par exemple), 24 ou 48 heures avant vos modifications. Remettez après la valeur à 33200 ou 86400. MODIFICATION DES SERVEURS DE NOMS (NS) FAISANT AUTORITE SUR LA ZONE Section 4.2 Configurer vos serveurs DNS : Cliquez sur le lien [4.2 Configurer vos serveurs DNS] et renseignez le nom de domaine sur lequel vous souhaitez agir. Cette fonction permet de modifier les serveurs DNS déclarés auprès des registres de vos noms de domaine. Ces modifications seront visibles dans les bases de données Whois. Attention : Si vous modifiez les serveurs DNS en remplaçant ceux de SafeBrands par ceux d’un autre prestataire, vous serez dans l'impossibilité d'utiliser les services de redirection ou de gestion de zone DNS personnalisés inclus dans votre offre Basic Plus. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre chargé de clientèle SafeBrands ou du support technique en cas de doute. Cette page vous indique les serveurs actuellement utilisés par le domaine sélectionné. Saisissez les nouveaux serveurs à utiliser dans le bloc de droite. Vous pouvez indiquer un serveur DNS primaire et jusqu’à 8 serveurs DNS secondaires. NB : Un lien en bas du tableau de droite vous permet de renseigner automatiquement les DNS SafeBrands en cliquant sur [Utiliser les DNS SafeBrands] : Serveur Maître : a.ns.mailclub.fr, Serveur Esclave : b.ns.mailclub.eu, Serveur Esclave : c.ns.mailclub.com (ou ns1.SafeBrands.fr et ns2.SafeBrands.fr) apparaîtront respectivement en serveur primaire et serveur(s) secondaire(s). Les modifications sont automatiques pour les domaines utilisant les extensions suivantes : .COM, .NET, .ORG, .INFO, .BIZ, .FR, .EU, .BE, .LU, .ASIA, .PL, .CO.UK, .ES, .IT, .SE. Elles sont effectuées manuellement pour toutes les autres. Ces modifications sont effectives dans tous les cas après un temps de propagation (TTL) de 24 à 48 heures après leur validation automatique ou manuelle. NB : Si vous avez besoin de paramétrer une redirection web par URL (http, https ou ftp), rendez-vous dans l'interface -> 4.3 Vos redirections web Cliquez ci-dessous pour savoir comment paramétrer une redirection web, d’une URL vers une autre URL (http, https, ftp) : https://support.safebrands.com/parametrer-une-redirection-url/ Pour aller plus loin : Le fonctionnement du DNS et ses conséquences - bortzmeyer.org...
2

Option D-Zone Anycast DNS

nbsp;   Une augmentation de 92 % du trafic DNS a été observée en 2016 Télécharger l'infographie sur les attaques DNS et les moyens de protection : DNS-Under-Attack-protect-DNS-rw-FR.pdf (102 téléchargements)             ☸️ Configuration D-Zone DNS Anycast Si vous disposez de quinze minutes, alors vous avez le temps d’installer et de configurer DNS Anycast D-Zone. Encore mieux, l’installation ne comporte aucun risque, puisqu’il peut être exécuté parallèlement à votre DNS actuel, ce qui vous permet d’évaluer le service ou de corriger votre configuration, s’il y a lieu. Comme service DNS secondaire, D-Zone est conçu pour faire autorité aux fins de la réponse aux requêtes sur Internet et il communique avec un serveur principal (ou « maître ») pour recevoir la mise à jour des zones. Pour une zone habituelle, trois systèmes simples, mais différents, doivent être configurés. Lire la suite... https://acei.ca/d%C3%A9tails-du-service/configuration-d-zone-dns-anycast     Sources / Plus d'informations : https://cira.ca/d-zone-technology-explained https://acei.ca/d%C3%A9tails-du-service https://acei.ca/produits-pour-entreprise/service-d-zone-anycast-dns  ...
3

Modifier les serveurs DNS autoritaires d’un nom de domaine

un serveur DNS primaire et jusqu’à 8 serveurs DNS secondaires. NB : Un lien en bas du tableau de droite vous permet de renseigner automatiquement les DNS SafeBrands en cliquant sur [Utiliser les DNS SafeBrands] : ns1.SafeBrands.fr et ns2.SafeBrands.fr apparaîtront respectivement en serveur primaire et serveur secondaire. Les modifications sont automatiques pour les domaines utilisant les extensions suivantes : .COM, .NET, .ORG, .INFO, .BIZ, .FR, .EU, .BE, .LU, .ASIA, .PL, .CO.UK, .ES, .IT, .SE. Elles sont effectuées manuellement pour toutes les autres. Ces modifications sont effectives dans tous les cas après un temps de propagation (TTL) de 24 à 48 heures après leur validation automatique ou manuelle. Une aide détaillée à l'utilisation de cette interface est également fournie dans le guide de l’extranet de gestion SafeBrands (rubrique 4.2 : Configuration Technique-> Configurer vos entrées DNS ). Nous vous invitons à consulter ce guide en cliquant sur le lien ci-dessous : Guide de prise en main de l’extranet de gestion SafeBrands (connexion préalable à l'extranet requise) Important : Les formules Ruby First & Standard (ex Platinum) forme un "package" : nom de domaine, hébergement et gestion DNS. Il n'est pas possible d'utiliser d'autres serveurs DNS que ceux fournis par SafeBrands dans le cadre de ces formules. Il n’est pas non plus possible d’ajouter d’autres serveurs esclaves à nos serveurs NS lorsqu'ils sont maîtres. L'inverse est possible en nous en faisant la demande....
4

Configuration Serveurs DNS Client (NS)

de zone DNS, également connu parfois sous le type de requête DNS AXFR, est un type de transaction DNS. C'est l'un des nombreux mécanismes permettant de répliquer les fichiers de zone DNS sur un ensemble de serveurs DNS. Pour rappel, le transfert de zone DNS s’effectue obligatoirement entre un serveur maître (master), et un ou plusieurs serveurs secondaires/esclaves (slaves). Ce système de synchronisation entre serveurs ...
7

Aide/Domaines/Quels sont les facteurs qui impactent le temps de propagation du système DNS ?

pagation DNS incluent : ● Vos paramètres TTL ("Time To Live" / durée de vie d'un enregistrement DNS) – Une valeur TTL que vous pouvez modifier est configurée pour chaque enregistrement DNS présent dans le fichier de zone de votre nom de domaine. La valeur TTL exprimée en secondes correspond à la période durant laquelle les serveurs mettent et conservent en cache les données liés à vos enregistrements DNS. Par exemple, si vous spécifiez une valeur TTL d'une heure (3600 secondes) pour un enregistrement, les serveurs stockeront alors les informations de cet enregistrement en local pendant ce laps de temps d'une heure avant de récupérer les nouvelles données actualisées provenant de votre serveur de noms autoritaire (master NS). Les durées TTL courtes (300 secondes) peuvent significativement améliorer la rapidité de propagation de vos modifications. Toutefois, des valeurs TTL courtes peuvent également augmenter le nombre de requêtes adressées à votre serveur de noms de référence (master NS), et cette charge accrue peut ainsi ralentir la capacité de traitement et la réactivité de votre serveur NS et du système DNS.● Votre FAI (fournisseur d'accès Internet) : votre FAI met en cache les enregistrements DNS correspondant à votre nom de domaine ; il stocke pendant un temps les données localement sur ses serveurs plutôt que de récupérer constamment de nouvelles données provenant de votre serveur DNS. Il peut ainsi accélérer les temps de réponses, la navigation sur Internet et réduire le trafic, ce qui ralentit le temps de propagation de vos modifications DNS. Par ailleurs, certains FAI ignorent les paramètres TTL et actualisent uniquement leurs enreg...
8

Paramétrer les serveurs DNS SafeBrands

un serveur DNS primaire et jusqu’à 8 serveurs DNS secondaires. NB : Un lien en bas du tableau de droite vous permet de renseigner automatiquement les DNS SafeBrands en cliquant sur [Utiliser les DNS SafeBrands] : ns1.SafeBrands.fr et ns2.SafeBrands.fr apparaîtront respectivement en serveur primaire et serveur secondaire. Les modifications sont automatiques pour les domaines utilisant les extensions suivantes : .COM, .NET, .ORG, .INFO, .BIZ, .FR, .EU, .BE, .LU, .ASIA, .PL, .CO.UK, .ES, .IT, .SE. Elles sont effectuées manuellement pour toutes les autres. Ces modifications sont effectives dans tous les cas après un temps de propagation (TTL) de 24 à 48 heures après leur validation automatique ou manuelle.   Attention : Si vous modifiez les serveurs DNS en remplaçant ceux de SafeBrands par ceux d’un autre prestataire, vous serez dans l’impossibilité d’utiliser les services de redirection ou de gestion de zone DNS personnalisés inclus dans votre offre Basic Plus. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre chargé de clientèle SafeBrands ou du support technique en cas de doute.     Une aide détaillée ...
10

Types d’enregistrement DNS

CERT (Certificat / CRL)DHCID (informations DHCP)DNAME (Non-Terminal DNS Name Redirection / redirection de nom DNS non-terminal)HINFO (Host information / Informations sur l'hôte)ISDN / RNIS (ISDN address / adresse RNIS)LOC (Location information / Informations de localisation)MB, MG, MINFO, MR (mailbox records / enregistrements de boîte aux lettres)NAPTR (Naming Authority Pointer / pointeur d'autorité de nommage)NSAP (NSAP address / adresse NSAP)RP (Responsible person / Personne responsable)RT (Route through / Traverser)TLSA (Transport Layer Security Authentication / authentification de sécurité de la couche de transport)X25 (X.25 PSDN address / adresse PSDN X.25) Pour configurer l'un de ces enregistrements, contactez notre support ou directement votre chargé de clientèle si vous en avez un....
11

Corriger les erreurs de chargement de page ERR_CONNECTION_TIMED_OUT ou ERR_TIMED_OUT

uration DNS et TCP/IP de votre ordinateur : effacer le cache DNS et réinitialiser la configuration DNS de votre machine. ipconfig/flushdns Plus d'infos : http://www.wikihow.com/Flush-DNS 5) Vérifiez vos logiciels de sécurité : anti-virus et pare-feu en particulier Les programmes de sécurité tels que les programmes antivirus et les pare-feu bloquent parfois les connexions entrantes et sortantes de votre ordinateur, ce qui peut se terminer par une erreur 'Err_Connection_Timed_Out'. Veillez donc à vérifier tous les paramètres du logiciel utilisé, en particulier la configuration du navigateur. Vérifiez également si votre logiciel de sécurité et votre navigateur ont des problèmes de compatibilité connus. ConclusionComment prévenir et empêcher l'erreur « Err_Connection_Timed_Out » ? • Gardez à jour votre navigateur et vos logiciels / extensions de sécurité.• Supprimez régulièrement les données inutiles de votre navigateur. Pour des raisons de protection des données et de la vie privée, il est également recommandé de supprimer ces données de votre navigateur à intervalles réguliers.• Nettoyez régulièrement le cache DNS et réinitialisez la configuration TCP/IP. (Aide du support Google pour cette erreur : https://support.google.com/chrome/answer/95669?hl=fr&co=GENIE.Platform%3DDesktop&oco=0)...
13

Enregistrement DNS ALIAS

n de tous les résolveurs. N.B : n’utilisez pas DNSSEC et ALIAS en même temps, ils ne sont pas compatibles. L'enregistrement ALIAS rendra DNSSEC invalide et vos enregistrements DNS seront inutilisables. Exemple d'enregistrement ALIAS : @(yourdomain.com) 33200 IN ALIAS example.example.com. Quelles sont les différences entre l'enregistrement ALIAS et les enregistrements A, CNAME et URL ?  Les enregistrements A et CNAME sont des enregistrements DNS standards.Les enregistrements ALIAS et les enregistrements URL sont des enregistrements DNS personnalisés fournis par la solution DNS de SafeBrands. Ces deux derniers types d'enregistrements sont traduits en interne en enregistrements A pour assurer la compatibilité avec le protocole DNS. Comprendre les différences entre les enregistrements A, CNAME, ALIAS et URL Voici les principales différences entre les enregistrements A, CNAME, ALIAS et URL : 1/ L'enregistrement A fait correspondre un nom à une ou plusieurs adresses IP de serveurs ;2/ L'enregistrement CNAME mappe un sous-domaine à un autre nom cible. Il ne peut être utilisé que s'il n'y a pas d'autre enregistrement sur ce nom ;3/ L'enregistrement ALIAS fait correspondre un nom à un autre nom cible, mais peut coexister avec d'autres enregistrements sur ce nom ;4/ L'enregistrements URL (redirection web) redirige le nom vers le nom cible à l'aide du code de redirection 'HTTP 301'. Règles importantes : • Les enregistrements A, CNAME et les ALIAS permettent de ...
14

Recueillez les informations pour les entrées DNS & Configurez votre zone pour Office 365

s aux enregistrements DNS et de configurer correctement votre fichier de zone. → Enregistrements DNS externes pour Office 365 Vous voulez afficher une liste personnalisée des enregistrements DNS pour votre organisation Office 365 ? Recueillez les informations nécessaires pour créer vos enregistrements DNS Office 365. Vous trouverez les informations nécessaires à la création des enregistrements DNS Office 365 pour votre domaine dans Office 365. Vous avez besoin d’u...
18

Assistance création / installation certificat Let’s Encrypt sur Plesk x SafeBrands

hois)● possède une zone et des enregistrements DNS appropriés● est résolu et accessible sur le web Lorsque vous créez ou ajoutez un domaine au serveur, veillez à ajouter les enregistrements DNS appropriés (avec un enregistrement A indiquant l'adresse IP du serveur au minimum) et prévoyez un délai suffisant pour la propagation des modifications DNS. 6. Dans la barre latérale gauche, cliquez sur 'Sites Web et Domaines' 7. Cliquez sur 'Paramètres d'hébergement' 8. Sous la section 'Sécurité', cochez la case 'Prise en charge de SSL/TLS' pour activer le protocole SSL/TLS, et sélectionnez / cochez le certificat SSL Let's Encrypt à appliquer dans la liste des certificats proposés.Nous vous recommandons également de cocher la case "Redirection 301 permanente (SEO vérifié) de HTTP vers HTTPS" afin de rediriger systématiquement toutes les urls HTTP vers HTTPS (par exemple http://domain.com vers https://domain.com). Plesk x SafeBrands renouvelle automatiquement les certificats Let's Encrypt, vous n'avez rien à faire ! La gestion des renouvellements est donc facile, vous n'avez rien à faire. Les certificats SSL gratuits de Let's Encrypt sont valides pendant 90 jours par défaut. Mais Plesk x SafeBrands renouvelle automatiquement vos certificats Let's Encrypt tous les mois, conformément à ce que recommandent les développeurs de Let's Encrypt. Attention ! Seul le renouvellement standard est automatique. Le renouvellement Wildcard n'est pas automatique. Si vous installez un certificat wildcard, le renouvellement n'est pas automatique car cela nécessite un challenge (mise à jour) DNS que nous n'autorisons pas depuis le serveur par mesure de sécurité. Dans ce cas, il faut modifier/ajouter l'enregistrement TXT généré, manuellement dans la zone DNS du domaine, à chaque renouvellement. _acme-challenge.domain.com 33200 TXT "6432GdqOdsfdsaKBLsFrmk2tElF1eCL0udGkmlzaIUJjUX8yXixUYUqD5MHaRYOu-uGG" La case "Emettre un certificat wildcard" lors de la création du certificat permet de sécuriser plusieurs sites web (domaine et sous-domaines) (https://support.safebrands.com/qu-est-ce-qu-un-certificat-wildcard/). En cochant les cases "Inclure le sous-domaine "www" du domaine et chaque alias sélectionné" et "Sécuriser la messagerie Web sur ce domaine" le certificat standard protège à la fois le site web, racine et www, ainsi que la messagerie. Cliquez sur l'icône Let's Encrypt pour créer votre certificat Let's Encrypt Cliquez sur Installer pour lancer la fabrication du certificat Let's Encrypt pour votre domaine Sélectionnez votre certificat Let's Encrypt pour l'activer sur votre domaine Autres liens d'assistance documentation Plesk :• https://docs.plesk.com/fr-FR/onyx/administrator-guide/extensions-de-plesk/let%E2%80%99s-encrypt.78749/• https://www.plesk.com/blog/product-technology/lets-encrypt-free-ssl-certificate/• https://docs.plesk.com/fr-FR/onyx/administrator-guide/administration-de-plesk/prot%C3%A9ger-plesk/s%C3%A9curiser-plesk-...
19

Envoi d’emails : Informations & Bonnes pratiques (email sending)

enir compte du maximum de 10 recherches (lookups) DNS. Les adresses IP ne nécessitent pas de recherche (lookup) DNS. Le dépassement de 10 recherches (lookups) DNS entraînera souvent un échec.● N’utilisez pas le mécanisme PTR selon RFC 7208.● Le qualificatif –all est généralement préféré mais ~ all est acceptable. N’utilisez pas + (tous) ou ? (neutre) car ils rendent l’enregistrement SPF inutile.● Utilisez la notation CIDR pour les plages IP dans l’enregistrement SPF, le cas échéant (par exemple «v = spf1 ip4: 195.164.0.1/16 –all» ; qui autorise toutes les adresses IP entre 195.164.0.1 et 195.164.255.255).● Gardez l’enregistrement SPF à jour. Pensez à le mettre à jour lorsque vous changez de fournisseur de services et si vous envoyez depuis de nouvelles adresses IP (serveurs de messagerie) sinon cela peut entraîner des enregistrements SPF incomplets.● Si vous avez besoin d’assistance pour la configuration de votre SPF, il existe plusieurs services tiers et outils que vous pouvez utilisez. Consultez la liste ci-dessous pour plus d’informations.● Lorsque vous effectuez vos mises à jour, il est également important d’inclure dans votre enregistrement SPF tous vos fournisseurs de service de messagerie (ESP) et/ou fournisseurs d’accès Internet (FAI).● Évitez de créer plusieurs enregistrements TXT pour votre SPF. Vous pouvez toutefois créer plusieurs valeurs dans le même enregistrement avec une instruction « include ». Pour en savoir plus : https://support.safebrands.com/le-sender-policy-framework/ 2. DKIM : signez le courrier électronique sortant avec la messagerie identifiée par les clés de domaine (DKIM). DKIM fournit une méthode pour valider une identité de nom de domaine associée à un message via l'authentification cryptographique (DKIM.org). ● DKIM.org fournit les informations nécessaires pour comprendre et créer un enregistrement DKIM.● Utilisez une longueur de clé d'au moins 1024 bits.● Utilisez DKIM au lieu de DomainKeys. DKIM est une version améliorée de DomainKeys.● La déclaration «t = y» est destinée aux tests et doit être supprimée avant la mise en œuvre complète de DKIM en production. Certains fournisseurs de messagerie peuvent ignorer la signature DKIM lorsqu'elle est en mode test.● Faites pivoter les clés DKIM au moins deux fois par an pour réduire le risque de compromission. Pour en savoir plus : https://support.safebrands.com/dkim-domainkeys-identified-mail/ 3. DMARC : créez un enregistrement DMARC pour votre domaine. DMARC permet de garantir que les e-mails légitimes s'authentifient correctement par rapport aux normes DKIM et SPF établies, et que les activités frauduleuses qui semblent provenir de domaines sous le contrôle d'une marque sont bien bloquées. ● DMARC.org fournit les informations nécessaires pour comprendre et créer un enregistrement DMARC.● Définissez la stratégie (p=) sur p=none pour obtenir des rapports lors de la première création de DMARC. Si la stratégie est définie sur p=reject (rejeter) avant d'analyser les rapports, l'expéditeur rencontrera probablement des problèmes de délivrabilité ou remise de messages. Ne changez pas votre politique à «quaranti...
21

Ajouter un domaine dans Plesk

en indiquant la cible avec le type de redirection souhaitée (301, 302, cadre). Activez le service DNS pour que la résolution se fasse sur ce serveur, et le service de messagerie pour ce domaine si vous souhaitez gérer vos adresses mail également sur ce serveur Indiquez le chemin racine du répertoire principal de votre site web sur le gestionnaire de fichiers Choisissez l'affichage que vous préférez pour votre domaine (www.example.com ou example.com) Choisissez de sécuriser votre domaine avec un certificat Let's Encrypt Cliquer sur "OK" Votre domaine est créé ! Il faut ensuite configurer votre zone DNS sur votre espace client SafeBrands pour que vos enregistrements pointent sur votre serveur d'hébergement. Plus d'informations et d'assistance ici : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/reseller-guide/gestion-de-sites-web/sites-web-et-domaines/domaines-et-dns/ajouter-et-supprimer-des-domaines.65150/ Ajouter et supprimer des domaines Voir le tutoriel vidéo Si votre pack d'héber...
22

Formule Basic +

STATIONS INCLUSES : 5 redirections emails Gestion DNS automatisée Trafic illimité Redirection URL (normale) Sous-domaines illimités Utilisation des DNS SafeBrands Libre choix de votre hébergeur Support téléphonique gratuit Gestion en ligne de vos domaines Serveurs DNS compatibles IPv6 Redirection URL (transparente – 301/302) Redirection sur votre adresse IP Redirection url des sous-domaines Utilisation de vos DNS Configurations en temps réel Paramétrage des balises «Meta»   LE REROUTAGE SAFEBRANDS :   ➜ ✉ OPTION 50 ADRESSE...
23

Glue records

au principe général selon lequel l'information d'un domaine n'est pas dupliquée ailleurs dans le DNS. Par exemple, dans la réponse suivante au sujet des NS pour le domaine wikimedia.org : wikimedia.org. IN NS ns2.wikimedia.org. wikimedia.org. IN NS ns1.wikimedia.org. wikimedia.org. IN NS ns0.wikimedia.org. Il est nécessaire de fournir également les adresses IP des serveurs indiqués dans la réponse (Glue records), car ils font partie du domaine en question : ns0.wikimedia.org. IN A 208.80.152.130 ns1.wikimedia.org. IN ...
24

DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance)

expériences), •  SPF, •  courrier en quarantaine. Anatomie d'un enregistrement DMARC dans le DNS Les politiques DMARC sont publiées dans le DNS sous forme d'enregistrements texte (TXT) et annoncent ce que le destinataire d'un e-mail doit faire avec le courrier non aligné qu'il reçoit. Prenons un exemple d'un enregistrement DMARC TXT pour le domaine «sender.dmarcdomain.com» qui se lit comme suit : "v=DMARC1;p=reject;pct=100;rua=mailto:postmaster@dmarcdomain.com" Dans cet exemple, l'expéditeur demande que le destinataire rejette carrément tous les messages non alignés et envoie un rapport, dans un format d'agrégation spécifié, sur les refus à une adresse spécifiée. Si l'expéditeur testait sa configuration, il pourrait remplacer «rejeter» par «quarantaine», ce qui indiquerait au destinataire qu'il ne devrait pas nécessairement rejeter le message, mais envisager de le mettre en quarantaine. Les enregistrements DMARC suivent la syntaxe extensible «tag-value» pour les enregistrements de clés basés sur le DNS définis dans le DKIM. Le graphique suivant illustre certaines des balises disponibles : Nom du tag Objectif Échantillon v Version du protocole v = DMARC1 PCT Pourcentage de messages soumis au filtrage pct = 20 ruf URI de reporting pour les rapports médico-légaux ruf = mailto: authfail@example.com rua URI de reporting pour les rapports agrégés rua = mailto: aggrep@example.com p Politique pour le domaine organisationnel (OD) p = quarantaine sp Politique pour les sous-domaines de l'OD sp = rejet adkim Mode d'alignement pour DKIM adkim = s aspf Mode d'alignement pour SPF aspf = r REMARQUE: Les exemples de ce tableau sont uniquement illustratifs et ne doivent pas être utilisés à la place de la spécification. Veuillez vous référer à la page de spécifications pour la version la plus récente et la plus précise. Comment les expéditeurs déploient DMARC en 5 étapes faciles DMARC a été conçu sur la base de l'expérience du monde réel par certains des plus grands expéditeurs et récepteurs d'e-mails au monde déployant SPF et DKIM. La spécification tient compte du fait qu'il est presque impossible pour une organisation de basculer un interrupteur en production. Il existe un certain nombre de méthodes intégrées pour «limiter» le traitement DMARC afin que toutes les parties puissent faciliter le déploiement complet au fil du temps. Déployez DKIM et SPF. Vous devez d'abord couvrir les bases. Assurez-vous que vos expéditeurs alignent correctement les identifiants appropriés. Publiez un enregistrement DMARC avec l'indicateur «none» (aucune) défini pour les règles, qui demande des rapports de données. Analysez les données et modifiez vos flux de messagerie selon les besoins. Modifiez vos indicateurs de règles DMARC de «none» (aucune) à «mise en quarantaine» pour «rejeter» au fur et à mesure que vous acquérez de l'expérience. Source : https://dmarc.org/overview/ Pour en savoir plus et créer puis déployer votre enregistrement DMARC : https://dmarc.org/ https://dmarc.org/resources/deployment-tools/ https://dmarc.org/resources/deployment-tools/...
26

Erreurs SMTP et codes de réponse

reur : https://support.safebrands.com/comment-resoudre-lerreur-550-5-1-1-user-unknown/512Une erreur DNS : le serveur hôte pour le nom de domaine du destinataire est introuvable.Vérifiez à nouveau toutes les adresses de vos destinataires : il y aura probablement une erreur dans un nom de domaine (comme mail@domaine.coom au lieu de mail@domaine.com ).513“Le type d'adresse est incorrect”: un autre problème concernant la mauvaise orthographe d'adresse. Dans quelques cas, cependant, cela est lié à un problème d'authentification.Revérifiez les adresses de vos destinataires et corrigez les erreurs éventuelles. Si tout va bien et que l'erreur persiste, cela est dû à un problème de configuration (le serveur a simplement besoin d'une authentification).523La taille totale de votre mailing dépasse les limites du serveur destinataire.Renvoyez votre message en divisant la liste en sous-ensembles plus petits.530Normalement, un problème d'authentification. Mais parfois, il s'agit du serveur de la liste noire du serveur du destinataire, ou d'une adresse électronique invalide.Configurez vos paramètres en fournissant une authentification nom d'utilisateur + mot de passe. Si l'erreur persiste, vérifiez toutes les adresses de vos destinataires et si vous avez été mis sur la liste noire.541L'adresse du destinataire a rejeté votre message : il s'agit normalement d'une erreur provoquée par un filtre anti-spam.Votre message a été détecté et étiqueté comme spam. Vous devez demander au destinataire de vous mettre en liste blanche.550Il définit généralement une adresse e-mail inexistante du côté distant.Bien qu'il puisse également être renvoyé par le pare-feu du destinataire (ou lorsque le serveur entrant est en panne), la grande majorité des erreurs 550 indiquent simplement que l'adresse électronique du destinataire n'existe pas. Sinon, vous devez contacter le destinataire et obtenir la bonne adresse.551«Adresse non locale ou non valide de l'utilisateur - Relais refusé». Cela signifie que si votre adresse et celle du destinataire ne sont pas hébergées localement par le serveur, un relais peut être interrompu.C'est une stratégie (pas très intelligente) pour empêcher le spam. Vous devez contacter votre fournisseur de services Internet et lui demander de vous autoriser en tant qu'expéditeur certifié.552«Actions de messagerie demandées abandonnées - Allocation de stockage dépassée» : tout simplement, la boîte aux lettres du destinataire a dépassé ses limites.Essayez d'envoyer un message plus léger : cela se produit généralement lorsque vous envoyez des e-mails contenant de grosses pièces jointes. Vérifiez-les d'abord.553«Action requise non effectuée - Nom de boîte aux lettres invalide». C'est-à-dire qu'il y a une adresse email incorrecte dans la ligne des destinataires.Vérifiez toutes les adresses dans les champs TO, CC et BCC. Il devrait y avoir une erreur ou une faute d’orthographe quelque part.554Cela signifie que la transaction a échoué. C'est une erreur permanente et le serveur ne tentera plus d'envoyer le message.Le serveur entrant pense que votre courrier électronique est du spam ou votre adresse IP a été mise sur la liste noire. Vérifiez attentivement si vous vous retrouvez dans certaines listes de courrier indésirable ou contactez votre fournisseur SMTP. Besoin de plus de détails et d'informations ?➜ SMTP Standard : Label correspondant au Code Erreur Cette liste de codes ET labels correspondants font référence aux codes d'erreur / labels SMTP standard que vous retrouverez dans la plupart des rebonds de courrier électronique (email bounces, soft and hard). 200 Codes 211 – System status / system help reply214 – Help message220 – Domain service ready221 – Domain service closing transmission channel250 – Requested mail action completed and OK251 – Not Local User, forward email to forward path252 – Cannot Verify user, will attempt delivery later253 – Pending messages for node started 300 Codes 354 – Start mail input; end with .355 – Octet-offset is the transaction offset 400 Codes 421 – Domain service not available, closing transmission channel432 – Domain service not available, closing transmission channel450 – Requested mail action not taken: mailbox unavailable. request refused451 – Requested action aborted: local error in processing Request is unable to be processed, try again452 – Requested action not taken: insufficient system storage453 – No mail454 – TLS not available due to temporary reason. Encryption required for requested authentication mechanism458 – Unable to queue messages for node459 – Node not allowed: reason 500 Codes 500 – Syntax error, command unrecognized501 – Syntax error in parameters or arguments502 – Command not implemented503 – Bad sequence of commands504 – Command parameter not implemented510 – Check the recipient address512 – Domain can not be found. Unknown host.515 – Destination mailbox address invalid517 – Problem with senders mail attribute, check properties521 – Domain does not accept mail522 – Recipient has exceeded mailbox limit523 – Server limit exceeded. Message too large530 – Access Denied. Authentication required531 – Mail system Full533 – Remote server has insufficient disk space to hold email534 – Authentication mechanism is too weak. Message too big535 – Multiple servers using same IP. Required Authentication538 – Encryption required for requested authentication mechanism540 – Email address has no DNS Server541 – No response from host542 – Bad Connection543 – Routing server failure. No available route546 – Email looping547 – Delivery time-out550 – Requested action not taken: mailbox unavailable551 – User not local; please try forward path552 – Requested mail action aborted: exceeded storage allocation553 – Requested action not taken: mailbox name not allowed554 – Transaction failed ➜ Normes étendues SMTP (ESMTP) : Statuts Les codes d'erreur SMTP étendus fonctionnent en combinaisons de 3 chiffres. Par exemple, 5.2.1 est une erreur permanente (hard bounce) dans laquelle le courrier électronique destinataire n'accepte pas de messages. Le premier numéro correspond au statut du message électronique. Les deux derniers chiffres indiquent l’information exacte sur l’erreur. 2 envoyé avec succès l'email;4 Problème temporaire lors de l'envoi du courrier électronique. Le serveur de messagerie essaiera généralement de l'envoyer à nouveau jusqu'à ce qu'il atteigne le délai d'attente avant nouvelle tentative.5 Erreur permanente ou fatale . Cela peut être dû à une adresse électronique inexistante, à un problème DNS ou à un blocage du courrier électronique par le serveur de réception. Vous trouverez ci-dessous une liste des codes d'erreur / statuts SMTP étendu. Remarque ! X peut être un 4 ou un 5 en fonction de son statut temporaire ou permanent. x.1.x Codes X.1.0 – Other address statusX.1.1 – Bad destination mailbox addressX.1.2 – Bad destination system addressX.1.3 – Bad destination mailbox address syntaxX.1.4 – Destination mailbox address ambiguousX.1.5 – Destination mailbox address validX.1.6 – Mailbox has movedX.1.7 – Bad sender’s mailbox address syntaxX.1.8 – Bad sender’s system address x.2.x Codes X.2.0 – Other or undefined mailbox statusX.2.1 – Mailbox disabled, not accepting messagesX.2.2 – Mailbox fullX.2.3 – Message length exceeds administrative limitX.2.4 – Mailing list expansion issue x.3.x Codes X.3.0 – Other or undefined mail system statusX.3.1 – Mail system fullX.3.2 – System not accepting network messagesX.3.3 – System not capable of selected featuresX.3.4 – Message too big for systemX.3.5 – System incorrectly configured x.4.x Codes X.4.0 – Other or undefined network or routing statusX.4.1 – No answer from hostX.4.2 – Bad connectionX.4.3 – Routing server failureX.4.4 – Unable to routeX.4.5 – Network congestionX.4.6 – Routing loop detectedX.4.7 – Delivery time expired x.5.x Codes X.5.0 – Other or undefined protocol statusX.5.1 – Invalid commandX.5.2 – Syntax errorX.5.3 – Too many recipientsX.5.4 – Invalid command argumentsX.5.5 – Wrong protocol version x...
27

Registry Lock

e détournement récemment :Facebook.com à déjoué une tentative de modification des ses serveurs DNS grâce à la mise en place de ce système.NYTimes.com dont les serveurs DNS ont été changés par la SEA (Syrian Electronic Army)Twitter.com a également été victime de la SEAWashington Post,Agence France-Press,60 Minutes,CBS News,National Public Radio,The Associated Press,Al-Jazeera EnglishBBC   Qui est concerné par le Registry Lock ?Le verrouillage de registre est un produit qui s’adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux entreprises ayant 1 ou plusieurs noms de domaine stratégiques pour leur activité :Les banques et les institutions financières, les services gouvernementaux, les services publics ;Les propriétaires de marques et noms de domaine de la marque ;Les boutiques en ligne, les fournisseurs de services en ligne ;Les avocats et autres professions qui traitent des informations sensibles et confidentielles ;Tous les noms de domaine à fort trafic.   Quels registres proposent le Registry Lock ?Les principaux registres proposent le service de verrouillage de domaine. SafeBrands est habilité à les mettre en place pour les extensions gérées par :Verisign : .COM / .NET / .TV / .CC / .NAMEAFNIC : .FREURID : .EUACEI/CIRA : CANominet : .CO.UK / .UKCNNIC : .CN .中国   Registry Lock & Domaine Premium   L’option "domaine premium" de SafeBrandsPour renforcer le verrouillage de domaine, SafeBrands ajoute un niveau de sécurité supplémentaire à celui du Registry Lock grâce à son statut de « domaine premium ». Cette option permet de bloquer les modifications non couvertes par ce dernier :Bloquer la modification du fichier de zoneBloquer la modification de la redirection urlAjouter à cela la possibilité de restreindre à certaines IP l’accès à votre espace client : une protection de vos noms de domaine plus que confortable, m...
28

Changer d’hébergeur et transférer un site : comment procéder ?

fonctionne correctement, vous pouvez changer les DNS de votre nom de domaine puis clôturer votre compte chez votre ancien hébergeur. La propagation des DNS peut prendre jusqu'à 48h. ⚠︎ Quelques points importants à vérifier : - Site hors service  Lorsque vous effectuez des actions / modifications sur votre site web et sur votre hébergement, cela peut le rendre indisponible. Il est donc important de vérifier que votre site est en ligne et que tout fonctionne parfaitement avant de finaliser votre migration définitive. N'hésitez pas à prévenir vos clients et/ou utilisateurs des phases de maintenance et d'indisponibilité de vos services. - Changement de la structure du site et apparition d’erreurs 404  Lors de la migration de vos données d’un serveur à l’autre, certains fichiers sont parfois corrompus ou perdus. Les visiteurs de votre site web tomberont alors sur une erreur 404 - Page non trouvée. Pour éviter cela, procédez minutieusement à toutes vos vérifications. Vous pouvez utiliser le fichier .htaccess pour identifier et résoudre les erreurs 404 en utilisant la redirection 301. Redirigez une page : RedirectPermanent 301 /ancienne-URL-404.html https://www.votredomaine.com/nouvelle-URL.html Transférez un dossier entier vers un nouvel emplacement : RedirectMatch 301 ^/categorie/(.*)$ https://www.votredomaine.com/nouvelle-categorie/$1 - Est-ce que la messagerie est toujours fonctionnelle ?  Redirigez l'entrée MX vers l’adresse IP du nouvel hébergeur. Si votre messagerie est hébergée par un tiers (ex : Microsoft 365), vérifiez que votre zone DNS a été correctement mise à jour. Recréez vos comptes de messagerie chez le nouvel hébergeur. Nous pouvons prendre en charge la migration de vos données vers un de nos serveurs. Besoin de conseils sur le choix de votre hébergement ou un devis pour la migration ? Contactez le Service Commercial Hébergement SafeBrands : • par email : hebergement@safebrands.com • par téléphone : +33 (0) 4 88 66 22 25 / +1 514-600-6124...
29

Centre d’aide & Documentation en ligne Plesk

t gérer des bases de données et des utilisateurs de bases de données, modifier leurs paramètres DNS et sécuriser leurs sites Web à l'aide de certificats SSL. Mail. La page Mail comporte des fonctions qui permettent aux clients d'ajouter et de supprimer des comptes mail ainsi que de gérer des paramètres de serveur de messagerie. Applications. La page Applications permet aux clients d'installer et de gérer facilement une vaste gamme d'applications Web. Fichiers. La page Fichiers comporte un Gestionnaire de fichiers basé sur le Web. Il permet aux clients d'envoyer leur contenu vers le site Web et de gérer les fichiers déjà disponibles sur l'espace Web. Bases de données. La page Bases de données permet aux clients de créer des bases de données ou de gérer les bases de données existantes. Statistiques. La page Statistiques regroupe les informations sur l'utilisation de disque et du trafic, ainsi que le lien vers les statistiques Web détaillées des visiteurs du site Web. Utilisateurs. La page Utilisateurs permet aux clients d'ajouter et de supprimer des comptes utilisateur, qui offrent la connexion à Plesk à d'autres personnes. Compte. La page Compte comporte les informations sur l'utilisation des ressources pour l'abonnement, les options d'hébergement autorisées et les droits accordés. Les outils intégrés dans cette page permettent aux clients de récupérer et de mettre à jour leurs détails de contact ainsi que d'autres informations personnelles. De plus, ils peuvent sauvegarder les paramètres de leurs abonnements et leurs sites Web. La section 5 inclut toutes les fonctions pertinentes pour la page actuellement ouverte. Sur la capture d'écran, la page Sites Web & Domaines est ouverte : les divers outils de gestion de l'abonnement liés à l'hébergement Web sont affichés. La section 6 contient un ensemble de contrôles variés et d'informations fournies pour l'utilisateur.     Sites Web et Domaines Comme décrit dans la section Démarrer rapidement avec Plesk, créer votre présence Web commence toujours par l'achat d'un nom de domaine. Le nom de domaine (ou simplement domaine) est le nom que les internautes utilisent pour accéder à votre site à partir de leurs navigateurs, par exemple, www.exemple.com. L'enregistrement des domaines est effectué par des sociétés autorisées comme les registrars de nom de domaine. Très souvent, les hébergeurs exécutent cette fonction. Pour en savoir plus sur la procédure à suivre pour gérer les domaines dans Plesk, consultez la section Domaines et DNS. Cependant, un domaine n'est pas un site Web. Pour le rendre accessible à partir du Web et y ajouter du contenu, vous devez vous inscrire aux services d'hébergement (obtenir un compte client). Outre votre domaine, vous obtenez une connexion Internet, de l'espace disque pour stocker votre contenu, des services de messagerie, etc. Ainsi, un site Web est un domaine qui inclut des services d'hébergement. Plesk offre tout un panel d'opérations pour les domaines et sites Web : Ajouter et supprimer des domaines, sous-domaines et alias. Gérer le contenu de vos sites Web. Installer diverses applications Web. Sécuriser les connexions à vos sites Web, etc. Ce chapitre fournit des informations détaillées sur toutes les opérations possibles sur les sites Web et domaines dans Plesk. Notez que certaines de ces opérations risquent d'être indisponibl...
30

Commander une option

ands.com ; par téléphone +33 (0)4 88 66 22 22 / 23 Les options SafeBrands : OPTION D-ZONE ANYCAST DNS OPTION SMTP SAFEBRANDS PACK 50 REDIRECTIONS EMAILS ANTIVIRUS / ANTISPAM OPTION BACKUP - RESTAURATION Option SSL Option Whois Privé (pour les entreprises uniquement, les informations de contacts étant par défaut masquées et confidentielles pour les particuliers) Registry Lock Serveur DNS Mail Pro 10Go & Mail Pro Plus 20 Go Présence Locale Enregistrement défensif Statistiques Basic plus Option prête-nom (soumise à contrat) Option Plesk - Spam Assassin (uniquement pour les serveurs dédiés) Protection de marque - TMCH Surveillances internet et analyses juridiques Accédez ici à votre espace client pour ajouter une option : 1 Gestion commerciale -> 1.3 Ajouter une option Une description précise de cette interface de commande des options est disponible dans notre guide de l’ex...
31

Changer de formule d’abonnement / Modifier et ajouter des options

rs). Liste non exhaustive des autres options proposées pour vos domaines : - OPTION D-ZONE ANYCAST DNS - OPTION BACKUP – RESTAURATION - Option SSL - Registry Lock - Serveur DNS - Mail Pro 10Go & Mail Pro Plus 20 Go - Présence Locale - Enregistrement défensif - Statistiques Basic plus - Option prête-nom (soumise à contrat) - Option Plesk – Spam Assassin (uniquement pour les serveurs dédiés) - Protection de marque - TMCH - Surveillances internet et analyses juridiques Pour commander toute autre option / prestation, merci de prendre contact avec nos services ci-dessus. Pour connaître toutes nos prestations, visitez les sections de notre site web Noms de domaine, Surveillance Internet, Sécurité DNS – SSL, Hébergement, et Consulting : https://safebrands.fr/ Accédez ici à votre espace client pour ajouter une option : 1 Gestion commerciale -> 1.3 Ajouter une option Pour réabonner ou résilier une prestation, rendez-vous dans la section '1.5 Renouveler mon abonnement' de votre espace client, ou consultez cette page pour vous aider : https://support.safebrands.com/reabonner-ou-resilier-une-prestation/...
32

Comment résoudre l’erreur ‘550 5.1.1 User Unknown’ ?

istante sur le serveur de messagerie utilisé (Exchange ? Postfix ? Exim ?)- Mauvaise configuration DNS pour le domaine (vérifiez les MX)- Erreurs dans la configuration du serveur de messagerie- Les filtres (sous la forme d'un email) définis pour le domaine Il n’existe pas de cause ni de solution applicable de façon universelle pour cette erreur sur tous les serveurs tels que Microsoft Exchange, Exim cPanel, Postfix Plesk, etc. Chaque serveur doit être analysé, audité et traité de façon personnalisée. Serveurs Microsoft ExchangeL’erreur ...
33

Données d’enregistrement de nom de domaine par RRDG – The Registry Registrar Data Group (RRDG)

de suppression, mais non réenregistrement. Ceci inclut les phases de rachat / de quarantaine. DNSSEC activé - Nom de domaine pour lequel des éléments de clé DNSSEC sont inclus dans son enregistrement. Verrouillé - Un nom de domaine qui a un produit de verrouillage [1] du registre qui lui est appliqué. Nom de domaine internationalisé (IDN) - Nom de domaine comprenant au moins un caractère non-ASCII. Événements et actions Expiration - Lorsqu'un nom de domaine arrive à la fin de la période d'enregistrement contractée. Supprimer - Lorsqu'un nom de domaine est activement supprimé avec une demande de suppression. Libération - Lorsqu'un nom de domaine passe de la version en attente à une version ultérieure et qu'il est à nouveau disponible pour l'enregistrement. Restaurer - Lorsqu'un nom de domaine passe de la version en attente à son état antérieur. Drop-catch - Action consistant à enregistrer un nom de domaine dans les 24 heures suivant sa publication. Créer - Lorsqu'un nom de domaine est enregistré avec succès via une dema...
35

Changer d’hébergeur sans perdre ses emails

ébergement pour votre nom de domaine, il est nécessaire de mettre à jour en conséquence la zone DNS du domaine afin qu'elle pointe sur le(s) nouveau(x) serveur(s). Si cette étape est relativement simple à opérer, elle comporte cependant une période de latence intermédiaire, dite de prop...
36

Transférer un domaine vers un autre prestataire (out) – Procédure transfert sortant (authcode)

i pour les récupérer. 4/ Il est de votre responsabilité de configurer vos nouveaux serveurs DNS (si nécessaire) avec le fichier de zone disponible sur votre espace abonné (section 4.1) avant d’initier le transfert de votre nom de domaine vers votre nouveau prestataire. Lorsque votre nom de domaine ne sera plus sous la gestion de SafeBrands, vous n’aurez plus accès au fichier de zone et les DNS SafeBrands seront coupés sous 72 heures. SafeBrands dégage toute responsabilité quant à toute coupure éventuelle de service inhérente à votre nom de domaine (site web, emails, etc…). 5/ Il vous appartient ensuite d’initier la procédure de transfert auprès de votre nouveau registrar en lui fournissant les informations reçues par email précédemment. 6/ Si tout se passe correctement, le nom de domaine est alors transféré dans un délai allant de 1 à 5 jours (variable selon les extensions). En cas de problème, le service en charge des transferts sortants peut être contacté directement par email sur out@safebrands.com (pas de support téléphonique). Pensez à indiquer le nom de domaine concerné dans le sujet de votre email, afin que ce dernier puisse être traité rapidement....
37

Ajouter un utilisateur sur Plesk

mentaires. Ce droit permet de créer des utilisateurs FTP supplémentaires. Gérer les paramètres DNS. Ce droit permet de gérer les paramètres DNS. Créer et gérer les comptes mail. Ce droit permet de créer et de gérer des comptes mail. Créer et gérer les listes de diffusion. Ce droit permet de créer et de gérer des listes de diffusion. Remarque : le droit Créer et gérer les comptes mail doit également être inclus dans le rôle. Sinon, le droit Configurer le filtre anti-spam n'est pas actif. Remarque : les droits inclus dans les rôles utilisateur sont écrasés par les droits configurés au niveau de l'abonnement. Par exemple, si l'hébergeur désactive le droit Gestion du filtre anti-spam de l'abonnement, ni le propriétaire de l'abonnement ni les autres utilisateurs ne peuvent modifier les paramètres de SpamAssassin, même si le droit Configurer le filtre anti-spam est accordé dans leur rôle utilisateur. Source “Gérer les comptes utilisateur supplémentaires” sur Plesk : https://docs.plesk.com/fr-FR/onyx/customer-guide/administrer-un-compte-client/g%C3%A9rer-les-comptes-utilisateur-suppl%C3%A9mentaires.69329/ – – – – – – – – Pour les questions liées au paramétrage de votre hébergement ou à l’utilisation de Plesk, nous vous invitons à consulter le Centre d’Aide Plesk en ligne : https://support.plesk.com/hc/en-us   Documentation en ligne à consulter et télécharger Vous pouvez également télécharger la documentation de l’interface Plesk correspondante à la version installée sur votre serveur*. Consultez la documentation en ligne de la dernière version de Plesk 12.5 ici : Premiers pas : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/quick-start-guide/premiers-pas-avec-plesk.74372/ Guide utilisateur : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/customer-guide/premiers-pas-apr%C3%A8s-la-mise-%C3%A0-niveau-vers-plesk-125.66329/ Guide revendeur : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/reseller-guide/se-familiariser-avec-plesk.70426/   Ou vous pouvez encore télécharger directement la documentation souhaitée pour les versions antérieures de Plesk en cliquant sur le numéro de la version ci-dessous : Plesk 11.5 (en anglais) Plesk 11.5 Plesk 7.5 (en anglais) Plesk 8.2 Plesk 8.6 Plesk 9.3 Plesk 9.5 * Le n° de version est indiquée en page d’accueil de l’interface. Voir les indications pour y accéder dans cet article : Accéder à votre interface d’administration Plesk...
38

Transfert sortant (out) – Demande de code d’autorisation de transfert (auth code)

à lui pour les récupérer. 4/ Il est de votre responsabilité de configurer vos nouveaux serveurs DNS (si nécessaire) avec le fichier de zone disponible sur votre espace abonné (section 4.1) avant d'initier le transfert de votre nom de domaine vers votre nouveau prestataire. Lorsque votre nom de domaine ne sera plus sous la gestion de SafeBrands, vous n'aurez plus accès au fichier de zone et les DNS SafeBrands seront coupés sous 72 heures. SafeBrands dégage toute responsabilité quant à toute coupure éventuelle de service inhérente à votre nom de domaine (site web, emails, etc...). 5/ Il vous appartient ensuite d'initier la procédure de transfert auprès de votre nouveau registrar en lui fournissant les informations reçues par email précédemment. 6/ Si tout se passe correctement, le nom de domaine est alors transféré dans un délai allant de 1 à 5 jours (variable selon les extensions). En cas de problème, le service en charge des transferts sortants peut être contacté directement par email sur out@safebrands.com (pas de support téléphonique). Pensez à indiquer le nom de domaine concerné dans le sujet de votre email, afin que ce dernier puisse être traité rapidement....
39

Déroulement du transfert entrant d’un domaine chez SafeBrands en formule Basic+

qu'à réception de votre email nous indiquant les paramètres techniques complets (AuthCode, zone DNS ou serveurs DNS, redirections IP ou URL le cas échéant) et demandant expressément le transfert de votre nom suivants ces modalités. Déroulement du transfert Après l'initialisation de notre demande de transfert de votre domaine auprès de votre actuel prestataire, trois situations sont possibles : 1. Votre prestataire accepte notre demande : le domaine est transféré sous quelques jours ; 2. Votre prestataire refuse notre demande : nous déclenchons une procédure alternative de transfert. Dans tous les cas, le transfert se fait dans un temps maximum de 6 semaines ; 3. Votre prestataire ne répond pas à notre demande : le domaine est transféré et installé au bout de 2 semaines. Procédure en cas de refus du transfert ? En cas de refus du transfert automatique de la part de votre actuel prestataire, en fonction de la r...
40

Publier des sites via le gestionnaire de fichiers Plesk

tionnel, ajouté une base de données ainsi qu'un compte mail, appris à gérer les enregistrements DNS et à sauvegarder votre site Web : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/quick-start-guide/tutoriel-plesk.74376/ Vous trouverez dans ce tutoriel Plesk : Étape 1. Créer votre premier site Web Étape 2. Créer une base de données Étape 3. Créer un compte mail Étape 4. Ajouter un enregistrement DNS personnalisé Étape 5. Sauvegarder votre site Web Étape 6. Modifier le mot de passe et se déconnecter Pour les questions liées au paramétrage de votr...
41

Lʼimportance des extensions pays « ccTLDs » : analyse et bonnes pratiques

s sites utilisant des domaines en caractères latins.Près d’une centaine d’extensions (ou « IDNs » pour « Internationalized Domain Names ») rendent aujourd’hui possibles l’utilisation des caractères accentués et la publication de sites dans des alphabets autres que l’alphabet latin : idéogrammes chinois, caractères cyrilliques, alphabets arabe, hébreu, tamoul, etc. Plus de 20 extensions pays ccTLDs sont elles-mêmes incluses dans ces alternatives linguistiques (ex : .рф en Russie). 6) Les extensions pays « ccTLDs » ont une image plus sécuritaire que le .com et rassurent les visiteurs locaux Là où un nord-américain aura le réflexe naturel de naviguer en " .com ", un français ira plus volontiers sur un " .fr ", et un italien sur un " .it ". Ce phénomène est historique et notamment lié à l’image des " .com " en Europe et en Asie. Attribués sur la base du « 1er arrivé 1er servi », les domaines en " .com " (gTLD) sont ceux utilisés pour les fraudes en ligne, alors que nombreux sont les pays qui exigent à contrario une vérification de l’identité du titulaire lors de la réservation d’un domaine dans leur extension pays ccTLD.Naviguer, et à fortiori acheter, sur un site disposant d’une extension pays est considéré comme moins risqué (à l’exception évidemment des sites majeurs et connus mondialement). Il découle de cette analyse quelques bonnes pratiques, simples à mettre en place : • enregistrer les domaines dans les ccTLDs des pays d’implantation, sans oublier d'anticiper le développement futur de l’entreprise et de ses marques, • intégrer les habitudes des internautes : les habitudes du continent américain et celles hors du continent américain sont différentes, • utiliser ses ccTLDs pour les versions locales de son site web, • gérer dynamiquement les redirections faites à titre défensif entre vos noms de domaine, pour éviter une page d’erreur ou une redirection cassée lors d’un changement de l’architecture des adresses URL du site, • considérer les IDNs, et traduire ses marques en alphabets locaux, • analyser ce qui a pu être déposé par des distributeurs locaux et récupérer la titularité de ces domaines....
42

Comment créer un nouveau compte dans votre espace client

tilisateur pour votre administrateur réseau, auquel vous attribuerez les droits de gestion de zone DNS, et un autre à votre service comptabilité pour accéder aux factures. Les coordonnées de ces comptes ne peuvent pas être utilisées lors du dépôt de noms de domaine. • Les Business Units : ce champ libre vous permet de regrouper librement vos domaines par entité, qu'elles soient administratives, commerciales, techniques ou autres, indépendamment de l'entité titulaire. Note importante : Les comptes Leader et les comptes délégués peuvent uniquement être désactivés, ils ne peuvent pas être supprimés à la différence des comptes utilisateurs et des Business Units. Création de comptes au sein de votre espace client Comment créer un compte Une fois connecté sur votre espace client avec le compte leader, allez dans la section 6 Gestion de comptes et cliquez sur la rubrique [6.2 Créer un nouveau compte].Choisissez le type de compte que vous souhaitez créer à l'aide du menu déroulant :Choisissez [Compte délégué] ou [Compte utilisateur] ou [Business Unit] 1. Compte délégué Renseignez tous les champs avec des informations valides ! En particulier le champ "Société" qui est utilisé pour générer le login du compte. A défaut de remplir ce champ, le compte ne pourra pas avoir de login et ne pourra donc pas être utilisé. Après avoir complété le formulaire, cliquez sur Créer le compte pour finaliser la création du nouveau compte délégué. Le login de connexion du compte est généré automatiquement par le système à partir du nom de l'organisation que vous indiquez dans le champ "Société". Il est important de renseigner des informations valides car celles-ci pourront par la suite être utilisées pour les enregistrements de domaine effectués avec ce compte délégué, pour le titulaire par exemple, ou le contact administratif, le contact technique, le contact de facturation, ou encore le contact membre des noms de domaines enregistrés au nom de ce compte délégué. N.B : La langue que vous choisissez dans le menu déroulant "Langue" sera utilisée par défaut lors des accès de ce compte à l’espace client.Les comptes délégués ne peuvent être créés que par le compte leader. 2. Compte utilisateur Remplissez tous les champs avec des informations valides. Si vous souhaitez rattacher cet utilisateur à un compte existant (leader ou délégué), choisissez la première option proposée et cochez le bouton radio "Pour le(s) compte(s)". Dans le menu déroulant "Pour le(s) compte(s)", sélectionnez le(s) compte(s) auquel(s) doit être rattaché ce nouveau compte utilisateur. Pour le rattacher au compte leader, choisissez : Compte Principal - Client N° XX Si vous voulez ...
43

Surveillances internet et analyses juridiques : questions-réponses

ment en évidence les données sensibles du WHOIS ayant subi une modification (titulaire, contacts, DNS, dates…).Notre produit est entièrement paramétrable en fonction de vos souhaits et de vos besoins. Comment puis-je consulter mes rapports ? En plus de l’accès à une interface en ligne de visualisation et de gestion des résultats, vous les recevez selon la périodicité choisie, chaque jour, semaine ou mois par courriel, avec des liens directs vers les rapports détaillés. Est-il possible de bénéficier d'une analyse juridique personnalisée des rapports de surveillance ? En complément de l’accompagnement lors de la mise en place, les prestations de surveillance peuvent être complétées par un service d’analyse humaine en option effectué par notre équipe de juristes spécialisés en Propriété Intellectuelle. Nos spécialistes peuvent vous apporter leur expérience via une analyse des résultats afin de vous permettre de trouver la solution la plus adaptée, en fonction de la stratégie établie en amont. A cet effet, nos experts qualifient les résultats pertinents eu égard à l'atteinte en présence et, proposent en solution les diverses actions possibles aux fins de cessation de l'atteinte ainsi détectée. De l’analyse des résultats à l'exécut...
44

Abonnements d’astreinte : Noms de domaine

matière de noms de domaine telles que : • Assistance à la modification en urgence des serveurs DNS • Intervention avancée sur fichiers de zone • Gestion de connexion non identifiée à votre espace client • Problème technique critique • Phishing ou tentative de piratage • Renouvellement d’un nom de domaine en urgence • etc. Notre formulaire de contact pour l'astreinte ...
46

Mon nom de domaine a expiré, comment le réactiver ?

te d’échéance : votre nom de domaine n’est pas renouvelé, il est désactivé de nos serveurs DNS et retombera dans le domaine public peu de temps après. Vous avez la possibilité de restaurer automatiquement votre nom de domaine sur votre extranet. Cette demande de restauration doit être effectuée depuis la page d’accueil de votre Extranet SafeBrands (client.safebrands.com). Pour cela, il suffit de : cliquer sur [Domaines en cours de suppression] sélectionner le(s) nom(s) de domaine à réactiver cocher [Réactiver sur 1 an] cliquer sur [Réactiver la sélection] en bas de tableau. L'opération est payante et payable en ligne.   Qu'est-ce qu'une suppression ou "delete" ? La suppression ou "delete" est l'opération qui permet la suppression d'un nom de domaine. Cette opération n'engendre pas la suppression immédiate du nom ...
49

Sécurité renforcée de l’accès à l’interface client : authentification à 2 facteurs

ation d'abonnement et de nom de domaine ; - La modification de fichier de zone ; - Le changement de DNS ; - Le transfert de noms de domaine ; .... Problèmes possibles rencontrés : Je ne peux pas résilier mon abonnement, l'interface est bloquée : la double authentification n'est pas activée. Je ne peux pas voir mon fichier de zone : la double authentification n'est pas activée. Je ne peux pas transférer mes domaines : la double authentification n'est pas activée. ... Comment accéder aux différentes fonctions de mon espace client ? Les fonctions basiques, comme le renouvellement de votre abonnement, sont toujours accessibles en vous connectant à votre espace Client avec votre login et mot de passe habituels. Ce n'est que pour accéder aux fonctionnalités avancées que vous devrez avoir enregistré UN NUMERO DE MOBILE VALIDE et/ou UNE ADRESSE IP FIXE auprès de votre chargé de clientèle ou bien de notre service support. Il vous suffira de nous communiquer votre numéro de mobile, et/ou les IPs avec lesquelles vous accédez à Internet ainsi que le(s) login(s) de...
50

Les RBL

Aussi appelées listes noires, black-list ou DNSBL, les RBL sont des listes de serveurs ou de réseaux IP connus pour aider, accueillir, produire ou retransmettre des spams ou fournir un service pouva...
52

DKIM (DomainKeys Identified Mail)

é publique / privée. En pratique les propriétaires du domaine à sécuriser ajoutent une entrée DNS avec la clé publique DKIM qui sera utilisée par les destinataires pour vérifier que la signature du message DKIM est correcte, tandis que le côté expéditeur du serveur signera les messages avec la clé privée correspondante. Ajouter une entrée DKIM sur le fichier de zone : Pour ajouter une entrée DKIM, créez un nouvel enregistrement DNS de type TXT. Dans le champ “Sous-domaine”, ajoutez la valeur suivante : selector._domainkey pour obtenir après validation le sous-domaine suivant selector._domainkey.votredomaine.com. • selector correspond au sélecteur associé à la clé publique / token générée (par exemple '16523750' OU 'Default') ; cette clé publique sera utilisée comme valeur de l'enregistrement sous la forme : " v=DKIM1;k=rsa;p=clef_publique • votredomaine.com correspond au nom de domaine que vous souhaitez auth...
53

Créer et configurer des sous-domaines dans Plesk

” sur Plesk : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/customer-guide/sites-web-et-domaines/domaines-et-dns/ajouter-un-sousdomaine.65180/ – – – – – – – – Pour les questions liées au paramétrage de votre hébergement ou à l’utilisation de Plesk, nous vous invitons à consulter le Centre d’Aide Plesk en ligne : https://support.plesk.com/hc/en-us   Documentation en ligne à consulter et télécharger Vous pouvez également télécharger la documentation de l’interface Plesk correspondante à la version installée sur votre serveur*. Consultez la documentation en ligne de la dernière version de Plesk 12.5 ici : Premiers pas : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/quick-start-guide/premiers-pas-avec-plesk.74372/ Guide utilisateur : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/customer-guide/premiers-pas-apr%C3%A8s-la-mise-%C3%A0-niveau-vers-plesk-125.66329/ Guide revendeur : https://docs.plesk.com/fr-FR/12.5/reseller-guide/se-familiariser-avec-plesk.70426/   Ou vous pouvez encore télécharger directement la documentation souhaitée pour les versions antérieures de Plesk en cliquant sur le numéro de la version ci-dessous : Plesk 11.5 (en anglais) Plesk 11.5 Plesk 7.5 (en anglais) Plesk 8.2 Plesk 8.6 Plesk 9.3 Plesk 9.5 * Le n° de version est indiquée en page d’accueil de l’interface. Voir les indications pour y accéder dans cet article : Accéder à votre interface d’administration Plesk...
54

Le Sender Policy Framework (SPF)

enir compte du maximum de 10 recherches (lookups) DNS. Les adresses IP ne nécessitent pas de recherche (lookup) DNS. Le dépassement de 10 recherches (lookups) DNS entraînera souvent un échec. N'utilisez pas le mécanisme PTR selon RFC 7208. Le qualificatif –all est généralement préféré mais ~ all est acceptable. N'utilisez pas + (tous) ou ? (neutre) car ils rendent l'enregistrement SPF inutile. Utilisez la notation CIDR pour les plages IP dans l'enregistrement SPF, le cas échéant (par exemple, «v = spf1 ip4: 195.164.0.1/16 –all»; qui autorise toute adresse IP entre 195.164.0.1 et 195.164.255.255). Gardez l'enregistrement SPF à jour. Pensez à le mettre à jour lorsque vous changez de fournisseur de services et si vous envoyez depuis de nouvelles adresses IP (serveurs de messagerie) sinon cela peut entraîner des enregistrements SPF incomplets. Si vous avez besoin d'assistance pour la configuration de votre SPF, il existe plusieurs services tiers et outils que vous pouvez utilisez. Consultez la liste ci-dessous pour plus d'informations. Lorsque vous effectuez vos mises à jour, il est également important d'inclure dans votre enregistrement SPF tous vos fournisseurs de service de messagerie (ESP) et/ou fournisseurs d'accès Internet (FAI). Évitez de créer plusieurs enregistrements TXT pour votre SPF. Vous pouvez toutefois créer plusieurs valeurs dans le même enregistrement avec une instruction « include ». Exemple : v=spf1 include:spf.domain.com include:servers.example.net ?all Outils : Créez, Testez & Vérifiez votre enregistrement SPF Open-spf.org fournit les informations nécessaires pour comprendre et créer un enregistrement SPF. ↪︎ Pour générer votre enregistrement SPF : https://spfrecord.io/ Pour tester et vérifier après mise en place : http://www.spfwizard.net/ https://www.fraudmarc.com/spf-record-check/ http://mxtoolbox.com/NetworkTools.aspx https://www.kitterman.com/spf/validate.html https://vamsoft.com/support/tools/spf-syntax-validator https://vamsoft.com/support/tools/spf-policy-tester (Simulateur avec paramètres de test) Choisissez celui qui vous convient...
55

Le ZoneCheck

Le ZoneCheck Le ZoneCheck est un test du paramétrage de la zone DNS de votre domaine qui est réalisé par le registre de certaines extensions lors d'un changement de serveurs DNS et du dépôt d'un ...