Le Greylisting

Sur nos formules d’hébergement, nous utilisons un système appelé Greylisting.

Ce système repose sur un principe de vérification des mails au niveau de nos serveurs de réception et avant l’acheminement vers vos boîtes mails (i.e. avant soumission)

Le Greylisting vérifie trois éléments: l’adresse IP du serveur mail émetteur (SMTP), l’adresse mail de l’expéditeur (SENDER) et l’adresse de réception (RECIPIENT)

Si ce triplet est vérifié, alors l’e-mail est accepté.

S’il ne l’est pas, alors l’e-mail est refusé et cette information est ajoutée à la base de données de notre systèmes de mails.

Le mail est dans ce cas rejeté pour une durée minimale. Durant cette intervalle, si le mail est à nouveau soumis, alors il sera accepté. Un serveur SMTP respectant les standards établis dans les RFCs prévoit un nouvel envoi de l’e-mail sur une durée de plusieurs jours. Ce que ne savent pas faire les robots émettant du spam.

Cela permet de faire un distinguo entre un ‘vrai’ serveur émetteur et une machine ‘zombie’ c’est à dire une machine corrompue émettant du spams.

Pour ne pas vous perturber dans vos réceptions de mails, SafeBrands a choisi de whitelister les SMTP de Free, Orange, Hotmail, Yahoo et Google. Cela veut dire que les e-mails en provenance de ces opérateurs n’ont pas à passer le challenge du greylisting.

Toutefois, si un des serveurs appartenant à l’un des fournisseurs pré-cités est blacklisté, alors les e-mails vous étant destinés seront rejetés. En effet, greylisting et blacklisting sont deux procédés différents même s’ils sont intimement liés par la force des choses.

Pour mieux comprendre la différence entre ces deux techniques, reportez vous à l’article concernant les listes noires en temps réel à la page https://support.safebrands.com/les-rbl/

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte